b-sirene.jpg

A l’heure du multimédia, il n’est pas rare de trouver des projets hybrides mêlant musique et bande dessinée. Ce qui est plus rare, c’est quand deux artistes partagent les mêmes pages et les mêmes chansons dans un même projet. Le projet est né avant tout d’une amitié entre les deux artistes et d’une envie de mêler deux univers singuliers. Cela a débuté par une correspondance illustrée, chacun envoyant des dessins à l’autre. La bande dessinée a toujours attiré Caroline Dahyot. Sébastien Naert lui proposa donc d’utiliser ce médium pour leur collaboration.

Sébastien Naert a d’abord suggéré une trame : « deux personnages seuls dans leurs cases, découvrant petit à petit qu’il y a de la vie autour d’eux. Deux destins parallèles qui a un moment devaient se rejoindre ». L’histoire s’est construite ensuite avec les premiers dessins où sont apparus la Sirène et le Dragon. Deux personnages qui vivent dans le même endroit mais qui ne se connaissent pas. Chaque envoi de dessins a donné lieu à des discussions sur l’évolution du scénario. Et c’est ainsi que le troisième personnage important, le Naufragé, est né. Comme l’histoire se situe à Ault, un village balnéaire de Picardie, celui-ci arriva par la mer.

L’exposition

Elle se compose de 7 panneaux de 80x170 cm sur pieds. Ils retracent la genèse et la réalisation de la bande dessinée musicale. 10 cadres 40x50 cm d’illustrations originales extraites de la bande dessinée. Elle a été montrée pour la nuit de la lecture à la médiathèque estaminet de Grenay, à Marcq-en-Baroeuil, à Béthune, à Mortagne en Nord.

Les ateliers

avec Caroline Dahyot et Sébastien Naert

Les participants sont accompagnés tour à tour par les deux créateurs de la BD pour les initier à deux modes de création narrative. Ces deux modes sont assemblés pour créer une histoire complète. Ils ont été réalisé à la médiathèque estaminet de Grenay, au lycée La peupleraie de Sallaumines, à la médiathèque et au collège de Marcq-en-Baroeuil.

sirene01.jpg